24 mai 2015

Am Stram Gram - M.J. Arlidge

Couverture Am stram gram


Résumé : Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. A côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.
Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire. Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe. Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.


Publié en 2015
Titre original : Eeny Meeny
Éditions Les Escales
364 pages - 21,90 €
Traduit de l'anglais par Élodie Leplat
Acheter sur Amazon





Tout d'abord, je tiens à remercier Plume de Cajou qui m'a donc fait découvrir cet incroyable livre grâce à l'une de ses chroniques. 

Am Stram Gram m'a complètement retournée. C'est le premier thriller que je lis, et je ressors vraiment stupéfaite et comblée de ma lecture. L'histoire est originale, surprenante, et en plus, on trouve le point de vue de chaque personnage clef du livre, chose que j'ai adorée. On entre dans leurs pensées, et ce qui m'a le plus marquée, c'est les pensées des victimes qui s'en sortent. On ressent tout leur mal-être, toute leur culpabilité à s'en être sorti, et on se demande : Qu'est-ce qu'on aurait fait à leur place, nous ? Le seul personnage auquel je n'ai pas accroché, c'est Mark. Il ne sait pas ce qu'il veut, on dirait qu'il vit au pays des bisounours, il est complètement paumé en fait.

Un autre point positif cependant : Au cours de la lecture, on trouve des chapitres très courts, d'une ou deux pages, qui sont écrits en italique. C'est écrit à la première personne, mais on ne sait pas qui parle, ce qui laisse le lecteur dans le doute et se demander qui ça peut bien être. J'avoue qu'au début, j'étais complètement à côté de la plaque ! Et, évidemment, on ne comprend qu'à la toute fin... Mais j'ai beaucoup aimé le principe. ça nous permet, en effet, de mieux comprendre les motivations du tueur psychopathe

En tous cas, une fois ma lecture commencée, j'ai vraiment eu du mal à me stopper pour aller dormir, et je me suis jetée dessus le lendemain pour le terminer. L'histoire est totalement addictive et on a tellement envie de comprendre, de savoir qui est ce tueur en série psychopathe qu'on en vient à se tirer les cheveux pendant les recherches d'Helen Grace. Plusieurs fois, je me suis demandée "Mais c'est pas possible, c'est qui ? Et surtout, pourquoi ?!" et la raison est tellement... Surprenante, et en même temps, tellement pas... J'en ai été, pour ma part, pleinement satisfaite.

Deux autres romans écrits par M.J. Arlidge mettant en scène Helen Grace existent, mais ne sont pas encore traduits en français. J'espère qu'ils le seront bientôt, car c'est sûr et certain que je me jetterais dessus tant je me suis attachée à ce personnage !

/!\ Attention, cependant, certaines scènes sont racontées vraiment crûment. Il y a des scènes de sexe, de violences mais également les passages où les victimes sont prisonnières & j'avoue avoir grimacé plusieurs fois donc... âmes sensibles, s'abstenir !


Deux citations qui m'ont marquée :


"Elle obligeait ses victimes à se livrer à un am stram gram diabolique, en sachant pertinemment que le tireur souffrirait au final beaucoup plus que la victime." 

"Ensemble vous devez décider qui vivra et qui mourra. Seule la mort vous permettra de vous libérer. Il n'y a pas de victoire sans sacrifice."



Ma note : ❤ Enorme coup de coeur !


2 commentaires:

  1. AHHHH mais qu'est-ce que j'attends pour le sortir de ma PAL ? :'(

    RépondreSupprimer

>